La stratégie gagnante pour bien réussir votre vente

La vente immobilière pourrait se résumer à mettre un vendeur en contact avec un acheteur et à s’assurer que la transaction entre les deux se passe dans les meilleures conditions.

La stratégie gagnante passe par un propriétaire qui a une bonne raison de vendre, accompagné d’un courtier qui est vraiment là pour défendre les intérêts du propriétaire vendeur.

Un autre rôle clé du courtier est de régler chacun des détails de toute l’opération avec énormément de minutie, de précision, de savoir-faire et d’envie de réussir pour vendre au meilleur prix.

Votre projet

Tout part de là ! Il faut que vous, le propriétaire, ayez une raison de vendre, quelle qu’elle soit.

Une fois que ça se met en place, il sera possible pour un courtier de vous aider à vraiment vendre au meilleur prix.

La deuxième chose que vous devriez faire, c’est trouver un professionnel avec qui travailler. C’est fondamentalement un travail de recrutement que vous devez faire par vous et pour vous-même.

Sur ce point, nous allons pouvoir vous aider en vous donnant des conseils sur comment choisir une agence, un courtier ou une courtière avec qui former une équipe.

Ensuite, il va falloir régler tout ça comme du papier à musique. Et l’étape suivante, ce sera l’estimation la plus juste possible.

Sondage webinaire

Si nous organisions un webinaire sur l’immobilier, seriez-vous intéressé ?

Le point de départ pour bien vendre

Il faut trouver un équilibre entre vos objectifs, la réalité du marché, la réalité des banques et la réalité de l’économie, afin de faire une estimation juste et de s’accorder avec votre courtier sur le prix à afficher.

L’étape suivante est de mettre le bien en valeur en prenant de super belles photos qui montrent l’objet tel qu’il est. Il ne faut pas que les photos montrent l’objet mieux que ce qu’il n’est en réalité. Si les potentiels acheteurs se disent « Ah, c’est mieux sur les photos… », c’est foutu ! Soyez sûr d’avoir raté l’opération.

À l’inverse, s’ils se disent lors de la visite que c’est comme sur les photos, voire mieux, c’est le début de la victoire.

Eh non, ce n’est pas fini, à présent, il faut rédiger un texte cohérent pour accompagner votre annonce.

Elle doit être adaptée au bien vendu.

Par exemple, une villa avec jardin conviendra mieux à une famille, tandis qu’un appartement en centre-ville sera plus adapté pour des retraités : il est donc nécessaire de mentionner les bons arguments et d’utiliser les bons mots-clés afin de communiquer correctement auprès de la cible visée.

Enfin, gardez en tête que la transparence est gage de compétences. I

Il ne faut absolument pas mentir sur d’éventuels travaux à faire, mais il ne faut pas non plus accueillir le visiteur avec une liste de problèmes.

Par exemple, si la toiture d’une maison doit être refaite dans les 5 prochaines années, il faut pouvoir le dire correctement aux acquéreurs à un moment ou à un autre. Plus vous expliquerez les choses telles qu’elles existent réellement, plus vous gagnerez la confiance des acheteurs potentiels.

Trouver l’acheteur parfait

Un acheteur manifestera son intérêt s’il s’imagine pouvoir habiter la maison ou l’appartement mis en vente. Cependant, certaines choses doivent être mises en place pour trouver l’acheteur parfait.

  1. Tout d’abord, il faut que l’estimation soit parfaitement faite et que le prix affiché corresponde à la réalité du marché. Si des transformations ou des rénovations sont nécessaires, il faut prévenir l’acheteur afin qu’il sache si cela rentre dans son budget.
    Il ne faut rien promettre que vous ne puissiez tenir.
  2. Un acheteur est toujours excité et stressé. Il est vraiment très important de pouvoir le renseigner et de créer la confiance en répondant aux questions de façon factuelle, notamment en apportant des documents, en présentant des devis, ou en montrant des commentaires ou des études.
  3. Un acheteur est toujours excité et stressé. Il est vraiment très important de pouvoir le renseigner et de créer la confiance en répondant aux questions de façon factuelle, notamment en apportant des documents, en présentant des devis, ou en montrant des commentaires ou des études.
  4. Par exemple, déclarer que la toiture doit être refaite dans 5 ans et soumettre les devis faits par différents professionnels ; ou encore dire qu’il faut remplacer la chaudière tous les 25 ans. Il faut le faire pour que les gens aient confiance.

NE SURVOLEZ PAS L’INFORMATION !  Ne perdez plus de temps à faire des recherches pour vendre au meilleur prix,  tout est condensé dans ce guide. Obtenir mon guide

Engager un professionnel

Imaginez que vous vendez la maison dans laquelle vous avez vécu toute votre vie ou vu grandir vos enfants et petits-enfants. Une maison que vous avez améliorée au fil des années et dans laquelle vous avez vécu des moments forts et des souvenirs inoubliables.

Vous ne me contredirez pas si je vous dis que la majorité d’entre vous seriez dans l’impossibilité de défendre leurs propres intérêts en ce qui concerne la vente.

Pour bien vendre, il faut pouvoir se détacher émotionnellement du bien, d’où l’utilité d’engager un courtier qui va être détaché et factuel, qui va répondre aux questions, vous rassurer, mais sans en rajouter, et qui va donner les informations telles qu’elles existent vraiment.

C’est ce qui fait toute la différence !

Le travail du courtier ou de l’agent immobilier est de rassembler toutes les informations dont il a besoin, de manière exhaustive, pour faire une estimation parfaite. Il doit se renseigner sur tout ce qui concerne le bien, et rapidement rassembler les documents nécessaires pour bien répondre à toutes les questions des propriétaires et des acheteurs.

Par exemple, la cabane du jardin a été construite sans permis il y a 12 ans. Il faut en informer les acheteurs et savoir si la démolition pourrait être exigée par les autorités.

Vous vous dites peut-être que tout le monde peut jouer au courtier.

Dans l’absolu, un propriétaire peut le faire, mais cela va lui coûter du temps. C’est comme refaire soi-même sa salle de bains. Si on en a les compétences et l’envie (ce qui n’est pas le cas de tous), on peut y arriver.

En revanche, certains préfèrent dessiner un plan et dire « Voilà, je veux ce lavabo, une baignoire comme ça et une douche à l’italienne ! », sans mettre les mains eux-mêmes dans les canalisations.

Le même principe s’applique à la vente immobilière. À chacun son métier.

Ce qu’il faut retenir de cet article

Pour réussir sa vente, il faut :

  1. Avoir un projet bien construit.
  2. Faire une bonne estimation.
  3. Engager un professionnel compétent.
  4. Être transparent vis-à-vis des acheteurs.
  5. Suivre ce podcast pour tout savoir sur le marché de l’immobilier, et laisser un petit commentaire.

Vincent Grognard

Directeur général
Courtier avec Brevet Fédéral

Boîte à idée

Une idée d’article, un question à laquelle vous aimeriez une réponse ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles
pourraient vous intéresser

Boîte à idée

Entrez votre adresse e-mail et le/les sujet(s) que vous aimeriez que nous abordions.