Les différents types de villas et maisons

Il existe une multitude de villas différentes. Il est parfois difficile de s'y retrouver. Voici notre guide !

Dans le jargon immobilier, vous pouvez rencontrer des termes tels que :

Villa individuelle, villa jumelée ou villas jumelles, villa mitoyenne ou maison mitoyenne, villa ou maison contiguë, maison de village, maison de bourg, maison vigneronne, villa vaudoise, maison bourgeoise, maison de maître, villa d’architecte ou encore villa de constructeur.

Et la liste n’est pas exhaustive.

Et il est parfois difficile d’en appréhender les caractéristiques. C’est d’autant plus difficile que la terminologie n’est pas forcément standardisée.

La différence même entre une villa et une maison n’est pas claire. Une villa étant… Une maison, mais un peu (parfois beaucoup) plus « chic ».

Selon la majorité des dictionnaires, une des caractéristiques qui permettrait de différencier la villa d’une maison est son côté individuel. Mais comme vous allez le voir dans les annonces immobilières, la grande majorité des annonces pour des maisons jumelées, voire contiguës, utilisent le terme « villa », sans doute pour des raisons de marketing.

Voici une définition parmi d’autres du mot « villa » :

Maison individuelle d’habitation, généralement élégante et entourée d’un jardin, situé à la campagne ou dans la banlieue d’une grande ville.

Et voici, extrait de la même source, la définition du mot « maison » :

Bâtiment destiné à servir d’habitation à l’homme.

Donc la villa est une maison, mais toutes les maisons ne sont pas des villas.

Cet article a pour but de clarifier les différents types de villas et maisons telles que nous les connaissons en Suisse, et plus particulièrement dans le canton de Vaud.

Il faut aussi comprendre que chaque bien immobilier est unique. Certaines typologies peuvent être déterminées, mais il existe des biens à ce point atypiques, qu’ils sont leur propre et unique catégorie.

Voici une liste des principales catégories d’habitations qui ne rentrent pas dans la typologie « appartement ».

La villa individuelle

Il s’agit là d’une typologie de villa très facile à reconnaître. Cette maison est sur son propre terrain, sans toucher d’autres maisons.

Selon les règlements des constructions communaux, les distances aux limites entre la construction et la parcelle voisine peuvent être assez importantes. Il s’agit très fréquemment de 6 mètres.

Voici un exemple de villa individuelle :

villa individuelle
Exemple d’une villa individuelle

Elle comporte quatre façades. Elle n’est pas adjacente à un autre bâtiment.

La villa jumelée

Des villas jumelées ou villas jumelles sont construites en même temps, selon des plans identiques (tout du moins en les regardant dans un miroir).

Voici un exemple de plan du rez-de-chaussée de villas jumelées avec un mur mitoyen :

Villas jumelées

Il s’agit d’une manière rationnelle d’utiliser le terrain et le règlement des constructions de cette zone.

D’ailleurs, selon le règlement communal, il est souvent fait appel à la forme de propriété par étage (PPE), même si dans ce cas, les étages ne se superposent pas. Il s’agit donc d’une PPE « horizontale ».

Les villas jumelées le sont très souvent par les garages ou par les couverts à voiture. Elles ont, je dirais, trois façades.

villas jumelées par le garage
Villas jumelées par le garage

NE SURVOLEZ PAS L’INFORMATION !  Ne perdez plus de temps à chercher des astuces pour acheter le bien de vos  rêves, tout est condensé dans ce guide. J'obtiens mon guide !

La villa mitoyenne

La différence avec la villa jumelée n’est pas évidente. D’ailleurs, techniquement, il s’agit très souvent de jumeler par un mur mitoyen, comme sur le plan de l’exemple précédent.

Mais vous pourriez avoir deux maisons différentes jointes l’une à l’autre par un mur commun aux deux constructions. Dans ce cas, le terme de « villa » ou de « maison mitoyenne » sera vraiment correct.

Généralement, en Suisse, on construit les deux maisons l’une contre l’autre avec un espace vide entre les deux, afin d’isoler chaque maison l’une de l’autre.

Mais faites attention : je vous encourage à vérifier cela sur les plans de la construction. Car si le même mur est utilisé pour les deux maisons, sans espace entre les deux, les bruits solidiens passeront d’une dalle à l’autre et vous entendrez inévitablement vos voisins.

Ce type d’habitation a trois façades.

Voici un exemple de villa mitoyenne :

Villas mitoyennes

Et voici les façades selon les plans de ces deux villas :

villas mitoyennes
Villas mitoyennes

Mais dans ce cas, il n’est pas incorrect de parler de « villas jumelles », car c’est bien ce qu’elles sont.

Voici un autre exemple :

villa mitoyenne
Autre exemple de villas mitoyennes

La villa ou maison contiguë

Les maisons sont collées les unes aux autres. Celles du milieu, qui n’ont que deux façades, sont dites « contiguës ». Celles qui sont à la fin de la rangée sont souvent appelées « contiguës au bout » ou « d’angle ».

Notez encore que les deux maisons aux deux extrémités d’une rangée de maisons contiguës pourraient également se nommer « maisons mitoyennes », étant donné qu’elles disposent bien de trois façades.

Pour ce type d’habitation, le terme « maison » devient plus approprié que le terme « villa ». Mais si vous achetez ce type d’habitation et que vous l’appelez « villa », la police de la langue française ne viendra pas vous coller une prune, rassurez-vous !

villa ou maison contigue
Villas ou maisons contiguës

Ce type de maison est moins onéreux à construire, car il y a des économies d’échelle au niveau des coûts de construction. Une autre caractéristique est que les maisons contiguës nécessitent beaucoup moins de terrain, ce qui en diminue le coût global.

En revanche, elles offrent moins d’intimité.

Voici un exemple de plan des façades de maisons contiguës :

Plan villas ou maisons contigües
Plan de face de villas ou maisons contiguës

La différence de prix entre une villa individuelle, des villas jumelées et des villas contiguës n’est pas linéaire.

Si les autres caractéristiques sont identiques, l’individuelle sera la plus chère de toutes ; cependant, une contiguë ne sera pas deux fois moins chère qu’une individuelle.

La raison principale est que le prix du terrain augmente en fonction de la densité des bâtiments que l’on peut y construire. Donc là où le règlement des constructions de la commune autorise des constructions contiguës, donc plus denses, le terrain sera plus cher.

Une deuxième raison est que la majeure partie du budget, lors de l’achat d’une maison, est pour la construction.

Les coûts de construction sont plus élevés pour une villa individuelle, diminuent un peu pour des jumelées, et diminuent encore un peu pour des contiguës.

Pour vous donner un ordre de grandeur, là où l’on parle de 900 francs par mètre cube pour une individuelle, nous pourrions avoir 875 francs par mètre cube pour une jumelée, et 850 francs par mètre cube pour une contiguë.

La maison de village ou maison villageoise

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une maison située dans les vieux centres de nos villages. Il s’agit de maisons plus anciennes dont les murs et les fondations peuvent avoir plusieurs centaines d’années. Leur typologie peut être très variée.

Certaines ne disposent que d’une seule façade.

Voici un schéma de maisons de village à une seule façade :

maison de village ou maison villageoise

Les 4 maisons du milieu ne comportent qu’une seule façade.

C’est très rare. Et même les 4 autres (aux extrémités) ne comportent que deux façades, comme sur cet exemple :

Maison de village

Mais une maison de village peut aussi avoir 4 façades. En voici un exemple assez atypique :

Cette maison, située à Bofflens, dans la région du Nord-Vaudois, n’est collée à aucune autre maison. Mais les distances avec les autres constructions sont assez réduites.

Maison de village à 4 façades
Maison de village à 4 façades

Voici une photo (prise avec un drone) de la façade principale de cette maison de village :

Maison de village à 4 façades
Maison de village à 4 façades

Maison de bourg

On pourrait dire que la maison de bourg est une maison au centre d’une localité historique telle que Romainmôtier, ou dans le vieux bourg de Lutry, par exemple.

NE SURVOLEZ PAS L’INFORMATION !  Ne perdez plus de temps à chercher des astuces pour acheter le bien de vos  rêves, tout est condensé dans ce guide. J'obtiens mon guide !

Maison vigneronne

Objet rare et prisé, la maison vigneronne est flanquée au milieu des vignes, que ce soit sur La Côte ou le Lavaux. En voici un exemple à Luins, le domaine de la Capite :

Maison vigneronne
Maison vigneronne

La villa vaudoise

Ne dit-on pas qu’une photo vaut mille mots ? 

Alors voici une photo d’une villa vaudoise à Épalinges. Cette dénomination est assez rare.

Les caractéristiques communes aux habitations présentées comme « villas vaudoises » sont : des tuiles plates (également appelées tuiles vaudoises), de grandes baies vitrées avec des croisillons, de grandes lucarnes et un certain standing.

Une villa vaudoise

Maison bourgeoise

Ce terme nous vient du Moyen Âge, époque où les maisons servaient à la fois d’habitation et de lieu de travail et appartenaient à la bourgeoisie.

Quelques siècles plus tard, certaines de ces maisons sont encore là et disposent souvent d’un cachet et d’un emplacement hors pair.

En voici un exemple à Orbe :

La maison de maître

Il s’agit d’une grande bâtisse située en milieu urbain ou à la campagne. Cette maison faisait partie d’un domaine de production, souvent agricole, et était habitée par le maître des lieux.

Maison de maître

Villa d’architecte

La villa d’architecte, très souvent une maison individuelle, est une habitation dont les plans uniques ont été commandés par un propriétaire à un architecte, et qui comporte de fortes personnalisations.

Toutes les villas sont faites sur base de plans. Mais dans la grande majorité des cas, les constructeurs proposent un modèle standard, à l’intérieur duquel vous pouvez faire quelques petits aménagements et choisir vos finitions.

Dans le cas de la villa d’architecte, le propriétaire prend part, avec son architecte, à toutes les décisions concernant l’élaboration des plans.

Les villas que vous voyez dans les magazines d’architecture sont très souvent des villas d’architecte. Par définition, ce type de villa est unique.

La villa de constructeur

À l’opposé de la villa d’architecte, la villa de constructeur reprend systématiquement le même plan de base et propose des finitions au gré du preneur. Cette formule est plus économique, car le constructeur, comme Prologis à Oron par exemple, réalise des économies d’échelle qui se répercutent directement sur le coût final de l’ouvrage.

Moins personnalisé, ce type de maison est conçu sur base de ce que la grande majorité des gens aiment bien, avec des proportions harmonieuses et un grand confort.

Maison de constructeur
Maison de constructeur

Comme je le disais en introduction, la liste n’est pas exhaustive, et votre avis et vos contributions sont les bienvenues. 

Cet article fait partie de notre dossier dédié à l’achat d’un bien immobilier en Suisse, n’hésitez pas à le consulter dans son ensemble.

Vincent Grognard

Directeur général
Courtier avec Brevet Fédéral

Boîte à idée

Une idée d’article, un question à laquelle vous aimeriez une réponse ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles
pourraient vous intéresser

Boîte à idée

Entrez votre adresse e-mail et le/les sujet(s) que vous aimeriez que nous abordions.