Vendre sa maison et en acheter une autre

Acheter un bien et en vendre un autre en même temps est tout à fait faisable, mais cela reste quand même assez compliqué.

Un investissement immobilier n’a rien à voir avec l’achat d’une brouette, cela prend du temps et cela coûte de l’argent !

Il faut d’abord faire une offre, puis elle doit être acceptée. Tant que ce n'est pas signé, ce n'est pas vendu, car c’est difficile d'avoir des certitudes et d'avoir un engagement de la part de potentiels acheteurs tant que vous n’avez pas consulté un notaire.

Acheter un bien et en vendre un autre en même temps est tout à fait faisable, mais cela reste quand même assez compliqué.

Un investissement immobilier n’a rien à voir avec l’achat d’une brouette, cela prend du temps et cela coûte de l’argent !

Il faut d’abord faire une offre, puis elle doit être acceptée. Tant que ce n’est pas signé, ce n’est pas vendu, car c’est difficile d’avoir des certitudes et d’avoir un engagement de la part de potentiels acheteurs tant que vous n’avez pas consulté un notaire.


Table des matières

Combiner vente et achat d’immobilier, c’est comme faire face à une équation avec une multitude d’inconnues et de variables. Dans cette équation, à chaque fois que la moindre information change, toute une nouvelle série de scénarios s’offre à vous et vous permet de la résoudre d’une façon ou d’une autre.

Pour faire avancer les choses et réussir l’opération, soyez vif d’esprit, sachez être à l’écoute et bien analyser les choses pour ne garder que les scénarios les plus réalistes.

Certes, c’est un double stress et une grande source d’anxiété. Il faut pouvoir coordonner les actions du côté de la vente, parallèlement à celles de l’achat. Mais il faut admettre qu’une fois que c’est fait et que tout se déroule comme prévu, c’est un grand soulagement !

Version audio disponible ici :

Comment faire pour que cela se passe bien ?

Admettons que vous êtes propriétaire d’un bien et que vous voulez le vendre pour acheter un autre bien. Il est fondamental d’avoir les idées claires. Plus votre projet sera clair et solide, plus les choses vont s’aligner facilement les unes derrière les autres. Dans l’absolu, vous avez deux options. La première, c’est de faire une vente à terme.

L’acheteur va d’abord verser un acompte. Dans ce cas, vous pouvez utiliser cet argent comme acompte pour votre propre achat. Disons que vous avez mis votre maison en vente, vous avez trouvé de potentiels acheteurs et vous vous êtes mis d’accord sur le prix. Maintenant, direction le notaire pour signer le contrat de vente à terme, afin que les choses se déroulent exactement selon le plan prévu.

NE VENDEZ PAS VOTRE BIEN A L'AVEUGLE !  L’immobilier est un domaine passionnant mais complexe.  Recevez mensuellement l’essentiel de l’information immobilière directement  dans votre boite mail.  Je m'inscris !

Admettons que vous vendez le 15 janvier avec un terme au 15 juin, la somme totale sera versée le 15 juin.

Vous pouvez alors verser l’argent que vous recevez pour acheter autre chose à ce moment-là, mais vous pouvez également faire un achat à terme de votre côté, qui vous permettra de prendre possession de votre nouvelle demeure le 15 juin, soit la date à laquelle vous devez quitter la maison que vous vendez.

Une autre possibilité serait de vendre d’abord pour en finir avec cette action-là, et ensuite seulement, lorsque le produit de la vente totale a été encaissé, passer à l’achat. Cette option implique de se loger quelque part entre le moment où vous vendez et celui où vous achetez.

Vous avez la possibilité de devenir locataire pendant un temps, ou d’avoir une résidence secondaire dans laquelle vous pouvez habiter pendant quelques mois.

Pour certains, être hébergés le temps de trouver une autre habitation est une alternative tout aussi intéressante. Niveau logistique, c’est plus compliqué, car il va falloir faire deux déménagements au lieu d’un seul.

Comment procéder concrètement ?

Quoi de mieux qu’un exemple pour bien comprendre.

Disons que vous avez une maison qui vaut un million et que vous voulez en acheter une plus ou moins de la même valeur.

Habituellement, l’acompte représente 10 % de la somme. Votre acheteur devra alors vous verser CHF 100.000.

Afin de pouvoir conclure l’achat de votre nouvelle demeure, il faut que la vente soit signée chez le notaire, que votre acheteur vous verse l’acompte, et une fois que vous le recevez, vous pouvez à votre tour réserver un achat.

Pour ce faire, il faut savoir coordonner achat et vente correctement, avoir une bonne organisation, et faire en sorte que tout le monde soit d’accord.

Schéma vendre et acheter

Ce genre de transaction demande pas mal d’expérience pour pouvoir coordonner ces actions correctement et éliminer les nombreux facteurs de stress dus à des inconnues ou à des situations pour lesquelles il est fondamental d’avoir de l’expérience.

Mais pas de panique !

Travailler avec un courtier expérimenté va vous apporter des solutions constructives, diminuer tout le stress, et permettra de garder le dialogue de chaque côté pour faire en sorte que les choses se passent harmonieusement.

Cet article fait partie de notre contenu dédié à “Vendre mon bien immobilier”, n’hésitez pas à le consulter dans son ensemble.

Vincent Grognard

Directeur général
Courtier avec Brevet Fédéral

Boîte à idée

Une idée d’article, un question à laquelle vous aimeriez une réponse ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles
pourraient vous intéresser

Boîte à idée

Entrez votre adresse e-mail et le/les sujet(s) que vous aimeriez que nous abordions.